French Connexion : Suzane + Terrenoire

Dimanche 16 février 2020
à 17h

Profitez du pack French Connexion !

1 pack acheté = vos places pour les concerts à 18€*(**)
Abonnement valable pour 1 personne et à partir de 3 concerts.

Choix des dates et placement au moment de la souscription du pack.
* au lieu de 20€ en prévente et (**) 17€ en tarif réduit (demandeurs d’emploi…)

Plus d’infos : http://bit.ly/2LN3aZ6

 

—————————————————————————–

Le Théâtre Comédie Odéon, en partenariat avec Morpheus Productions, présente la 3ème édition du festival de chanson francophone French Connexion !

 

Suzane

Chanson / Electro

Une année a passé. Après un premier EP remarqué, Suzane a dépassé l’ombre de l’anonymat et accéléré la cadence. Les quelques concerts des débuts se sont transformés en une tournée gigantesque. Il n’y a pas eu de palier de décompression pour la jeune artiste sudiste. Du rien, au tout !

Puis est venu le temps de son premier album, dont le titre aux sonorités russes est en fait de l’allemand :  Toï Toï.

Suzane étouffe les évidences et chante ce que nous sommes. Chanson française ? Électro ? Très vite, les étiquettes n’ont plus d’importance. Suzane chante son époque, sans cynisme ni raccourci. Introspection pudique, elle incarne, elle ne triche pas. Elle mêle avec un naturel déconcertant et une énergie fédératrice la musique et les mots, les maux et les corps.
Esthétique mouvante, mélodies au dépouillement salutaire.

Sur ce disque à la fois fier et inclassable, Suzane a composé des missiles à tête chercheuse. Des chansons qui ne font pas de prisonnier. Subtil croisement des genres, où les émotions ne sont jamais galvaudées.
Ce disque est saisissant et furieusement vivant. Addictif, évident.

Écouter Suzane

 

Terrenoire

Chanson / Hip-hop / Electro

Terrenoire est un duo de frangins. Grands, frisés et impudiques. C’est aussi le nom du quartier où ils ont grandi. Sorte d’Eldorado de la beauté, de destination inconnue, ils interrogent inlassablement, dans leurs morceaux, dans leurs clips, l’existence du Black Paradiso.

Quelque part entre la musique électronique, le hip-hop tellement écouté et la chanson française qui trainait dans la discothèque du père. Les machines du petit frère se baladent vers la lumière, se tirent vers les ombres : productions raffinées, poignantes, émouvantes, elles sont les images du film que racontent les textes. Le grand, lui, chante comme un point d’interrogation, des histoires de la grande ville, d’excès, de fuites vers les falaises, la voix clame puis se brise, engueule puis supplie.

Poèmes réalistes et irréels, les deux frères jouent l’odyssée moderne des gamins qui naviguent entre le lotissement natal et la grande ville. Entre Terrenoire et le Black Paradiso.

Écouter Terrenoire

La presse en parle...

SUZANE

« Suzane a un talent phénoménal. » L’Obs

«  Celle qui se dit « conteuse d’histoires vraies sur fond d’électro » décrit la société à travers les yeux d’une jeune femme dans la vingtaine armée de sons et de paroles simples mais percutants. » Le Figaro

 

TERRENOIRE

« Sobre et lancinante, la musique cinématographique du duo jouit d’une liberté inouïe, sans doute apprise dans un joli bazar de référence où se croisent Kendrick Lamar, Radiohead, Ravel, Prince et Zappa.» Les Inrocks

« Le duo à l’intensité scénique forte sort un premier mini-album dont les six titres, ténébreux et affriolants, vibrent à la croisée de la chanson, des scansions rap et des paysages electro-soul.» Le Monde Magazine

Laisser un commentaire

* Mention obligatoire

C'est vous qui le dites

Aucun commentaire