Exposition Insomnies – Romy Chenelat

- Entrée libre -

Du 16 janvier au 02 mars 2024
Du mardi au samedi à partir de 16h
Les dimanches et lundis en fonction des spectacles

Vernissage : Samedi 20 janvier à 17h

« Après tout peut-être que la grandeur de l’art réside dans la tension perpétuelle entre la beauté et la douleur, l’amour des hommes et la folie de la création, la solitude insupportable et la foule épuisante, le rejet et le consentement… » Albert Camus

Romy CHENELAT est comédienne, metteuse en scène, autrice.
Artiste dans l’âme, elle aime se mettre aux services de ses personnages pour retranscrire au mieux leurs émotions.
Aujourd’hui, elle ressent le besoin d’ajouter un nouveau mode d’expression dans son parcours d’artiste.
Un soir d’insomnie elle prend une feuille et un crayon et c’est une révélation pour elle. Après quelques esquisses au fusain elle réalise sa première toile.
La peinture lui sert de support pour transmettre ses propres émotions. Chaque nuit est l’occasion d’un rendez intime avec elle-même.

« Autodidacte, j’ai rarement une idée précise lorsque je commence un tableau. Je choisis un format, le pose sur mon chevalet et je peux rester de longues minutes à attendre. C’est la toile qui me guide, qui me montre le chemin par lequel mon pinceau ou mes couteaux vont s’exprimer.
J’aime la matière, jouer avec les épaisseurs de l’acrylique, travailler sur des textures différentes en modelant et façonnant du plâtre que j’intègre sur certaines de mes toiles, l’infiniment grand face à l’infiniment petit….
Des artistes comme Nicolas de Staël m’ouvrent un champ des possibles , je prends conscience qu’une seule couleur en renferme une multitude d’autres, et découvre une richesse dans le minimalisme.
Dans Chaque blessure il y a la beauté d’une cicatrice,
C’est dans la noirceur que la lumière rejailli le mieux,
Plus le désespoir est profond plus l’espoir est noble.
C’est aussi cette vision du monde que je souhaite raconter dans mes tableaux . Cette première exposition est le fruit de mon travail, de ma sensibilité, mon histoire.» Romy C.