Un nouveau départ

À la Bourse du Travail
Le dimanche 28 mai 2017 à 17h00

Une pièce d’Antoine Rault
Mise en scène de Christophe Lidon
Avec Corinne Touzet, Christian Vadim et Fanny Guillot
Lumières Marie-Hélène Pinon – Assistante mise en scène : Natacha Garange
Décor Catherine Bluwal – Musique originale Cyril Giroux

En partenariat avec l’Espace Gerson

 

Une aventure de Noel inattendue et drolatique entre une chef d’entreprise, son ado de fille et un SDF frigorifié.

 

 C’est un « conte de fée » d’aujourd’hui. Le soir de Noël, Catherine, fière de sa réussite professionnelle trouve devant sa porte un SDF, Michel, qui ne croit plus en grand-chose.

Par provocation envers son ado de fille qui lui crie qu’elle n’a pas de cœur, elle décide d’inviter Michel à partager leur dîner de Noël, loin de se douter que cet homme va bouleverser leur existence.

Cette question de la réussite et de l’échec est au cœur de notre société, Antoine Rault signe ici une histoire à la fois drôle, tendre et optimiste. Il réussit à nous faire éclater de rire avec ces personnages plein de contradictions, sans arrière-pensée morale ou politique, simplement, avec humanité et humour.

Bouleverser les idées reçues, accepter de changer de vie, renoncer à ses certitudes, amorcer Un nouveau départ demande des convictions et une Vraie rencontre.

La presse en parle...

« La mise en scène de Christophe Lidon a du rythme. Corinne Touzet n’en manque pas non plus […] Le spectacle est bien mené, divertissant et agréable à regarder. »
TELERAMA

« Avec ce Nouveau départ, l’auteur Antoine Rault, connu pour ses drames historiques comme Le Diable rouge, surprend. Dans le bon sens. […] La pièce bénéficie d’une écriture fine, de personnages bien dessinés, d’une mise en scène fluide de Christophe Lidon et d’un trio d’acteurs parfaitement rôdé. »
LE PARISIEN

« Une jolie pièce de boulevard / Un Vadim totalement bluffant. Une sorte de conte de fée du 21ème siècle où tout semble arriver, où l’impensable peut peut-être se réaliser, où les sentiments sont aussi malmenés que les êtres. C’est tonique, enlevé et joué à la perfection par un trio de choc. […]
LA MARSEILLAISE

Laisser un commentaire

* Mention obligatoire

C'est vous qui le dites

Aucun commentaire