La valse d’Icare

Du 19 au 22 juin 2019
DU mercredi au samedi
à 21h

- SEUL EN SCÈNE / CRÉATION -

Durée : 1h15

De et avec : Nicolas Devort
Collaboration artistique : Stéphanie Marino
Lumières : Philippe Sourdive
Co-production : Croc’Scène / Pony Production

Après « Dans la peau de Cyrano », découvrez le nouveau seul en scène de Nicolas Devort.

Icare, musicien et chanteur talentueux rencontre vite le succès.

Mais le chemin de la réussite se craquelle et au fur et à mesure de son ascension, ses démons le rattrapent.
Comment garder les pieds sur terre lorsque l’on est porté aux nues ?
La valse d’Icare, ou l’épopée d’une vie en trois mouvements.

Dans ce conte musical sensible, drôle et tragique, une galerie de personnages haute en couleur prend vie sous nos yeux à travers le corps et la voix de l’acteur, et porté par l’imaginaire du spectateur.

Laisser un commentaire

* Mention obligatoire

C'est vous qui le dites

Aurélia
22/06/19 à 23:23

Une belle aventure à vivre avec l'acteur. L'acteur est en capacité de faire vivre tous ses personnages et de nous emmener dans son univers. Les émotions sont au rendez vous, à la fois drôle et tragique. Cette pièce est vraiment magique et l'acteur exceptionnel!

Catherine R.
21/06/19 à 17:33

Bonne prestation de Nicolas DEVORT ; le ton, la voix, la justesse des propos : tout est là pour une bonne soirée. Après le festival d'Avignon, il sera excellent.

Caridroit
20/06/19 à 13:15

Hier soir, j'ai découvert Nicolas Devort, pour moi un total inconnu. Coup de coeur ! Il m'a embarquée dans la vie d'Icare. Sortilège de la vie : tendresse, poésie,moments de violence qui nous terrassent et toujours la lumière de l'espoir, la magie des mots. Merci. Que l'enchantement continue, pour lui et pour nous !

Olivier GILBERT
20/06/19 à 01:11

Merci pour ce très bon moment !

Véronique V
19/06/19 à 23:30

Très beau spectacle dans lequel on découvre les talents de chanteur et musicien de Nicolas Devort; une ribambelle de personnages défilent sous nos yeux, avec bien entendu les caricatures qui font rire ; on assiste à la progression d'Icare dans le monde sans pitié du showbizz; Bravo !