L ‘écume des jours

du 13 au 24 mars 2018
du mardi au samedi à 21h30

Relâche : le 16 mars

Un roman de : Boris Vian
Adaptation : Paul Emond
Mise en scène : Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps
Avec : Roxane Bret, Maxime Boutéraon, Antoine Paulin

Trois comédiens, tour à tour personnages, narrateurs, musiciens, trio de jazz, s’adressent à nous pour conter, chanter, incarner cette histoire. Un voyage musical dans l’univers fantastique et poétique de Boris Vian

L’Ecume des jours, universelle histoire d’amour et d’amitié, pied de nez magistral à tous les immobilismes de la pensée, hommage drôle et poignant à l’imaginaire, à la poésie de l’existence. Une œuvre à la modernité insolente où musique et littérature se rencontrent au cœur de Paris !

L’Ecume des jours est un roman de Boris Vian publié le 20 mars 1947. Conte enchanteur, où les êtres, les souris, les objets, sont animés des meilleures intentions. C’est également le plus poignant des romans d’amour contemporains qui plonge le lecteur dans un univers dont les lois sont absurdes et impitoyables, où la mort s’abat sans crier gare.

Les personnages évoluent dans un univers poétique et déroutant, avec pour thèmes centraux l’amour, la maladie, le travail, la mort, dans une atmosphère de musique jazz et nous invitent à un voyage extraordinaire dans l’univers fantasque et poétique de Boris Vian. Avec leurs corps, leurs voix, leurs gestes d’aujourd’hui, ils s’emparent de ce récit pour rendre hommage à l’écriture de l’auteur.

La presse en parle...

 Un moment exceptionnel. Un retour imprévu à la jeunesse. » LE FIGARO MAGAZINE (Philippe Tesson)

« Des acteurs qui irradient le spectacle de leur talent et de leur charme singulier. » Le JDD

« Cette version, si fine qu’elle se passe d’effets et d’accessoires, crée l’émotion… » L’EXPRESS

« … difficile de résister au charme de ce spectacle. » LE FIGAROSCOPE

« En sortant de la salle, on n’a plus qu’une envie : tomber amoureux. » L ‘OFFICIEL DES SPECTACLES

Laisser un commentaire

* Mention obligatoire

C'est vous qui le dites

Aucun commentaire